Les seals navy :

Aller en bas

Les seals navy :

Message par rifleman(admin) le Jeu 19 Oct - 18:21

Voila je voulai parler de cette unitée commandos marine etrangere !!

_________________
- Qui fume ici , levez la main ? ( Marius )
- Ca m'arrive mais pas régulièrement . ( stagiaire du stac )
- Baisse ta main , j'ai pas envie de dicuter avec toi ! Qui fume ici ? Baissez la main ! Plus personne ne fume , qui fume ici ? Personne ne fume
avatar
rifleman(admin)
OFFICIERS SUBALTERNES : Enseigne de vaisseau 2eme classe
OFFICIERS SUBALTERNES : Enseigne de vaisseau 2eme classe

Nombre de messages : 495
Age : 26
Localisation : Bouches du Rhone
Réputation : 0
Points : 23
Date d'inscription : 11/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://lesfutursmilitairesdefrance.web.officelive.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par toto(admin) le Jeu 19 Oct - 18:36

c'est vraiment un bonne unitée commando marine je trouve .j'ai regardé plein de doc et video sur eux ils sont géniaux . et j'ai envie de dire une phrase d'un seal qui me tient a coeur"on s'en fous de votre religion,votre couleur de peau. vous n'etes pas blanc noir ni gris, vous etes vert , vert camouflage"






















avatar
toto(admin)
OFFICIERS MARINIERS : Second maître
OFFICIERS MARINIERS : Second maître

Nombre de messages : 123
Localisation : sud ouest
Réputation : 0
Points : 0
Date d'inscription : 18/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par rifleman(admin) le Ven 20 Oct - 8:17

bien dit !!!

_________________
- Qui fume ici , levez la main ? ( Marius )
- Ca m'arrive mais pas régulièrement . ( stagiaire du stac )
- Baisse ta main , j'ai pas envie de dicuter avec toi ! Qui fume ici ? Baissez la main ! Plus personne ne fume , qui fume ici ? Personne ne fume
avatar
rifleman(admin)
OFFICIERS SUBALTERNES : Enseigne de vaisseau 2eme classe
OFFICIERS SUBALTERNES : Enseigne de vaisseau 2eme classe

Nombre de messages : 495
Age : 26
Localisation : Bouches du Rhone
Réputation : 0
Points : 23
Date d'inscription : 11/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://lesfutursmilitairesdefrance.web.officelive.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par LeParachutiste le Ven 20 Oct - 18:36

Oui c'est vrai que cette unité est disons celebre mais elle n'a pas le passé des commandos marine ni leur tradition que je le rapelle remonte à l'ecosse puisque c'est la-bas qu'ils etaient formés par les anglais pendant l'occupation allemande.Les anglais qui ont créé les S.A.S avec sir stirling!

LeParachutiste
QUARTIER MAÎTRES : 1e classe
QUARTIER MAÎTRES : 1e classe

Nombre de messages : 44
Réputation : 0
Points : 0
Date d'inscription : 13/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par toto(admin) le Ven 20 Oct - 20:47

les s.a.s ne s'etaient pas et ne sont des commando marine. a l'origine ils etaient specialisés dans les sabotage avec leur jeep, maintenant ils sont specialisés dans leur metier de force speciales. c'est apres les s.a.s qu'il ya eu les vrai commando de marine les s.b.s: speciale boat service.

et pour confirmé les heritiers des s.a.s est le 1er rpima malgré un petit groupe de nageur de combat ils se sont pas commando de marine
avatar
toto(admin)
OFFICIERS MARINIERS : Second maître
OFFICIERS MARINIERS : Second maître

Nombre de messages : 123
Localisation : sud ouest
Réputation : 0
Points : 0
Date d'inscription : 18/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par LeParachutiste le Sam 21 Oct - 10:18

Oui je sais toto et je vois que tu as de la connaissance c'est bien ^^sa fais plaisir!!Et il est vrai que le 1er a des traditions anglais et je n'ai pas dis que les commandos marines avant des traditions anglaises quoi qu'ils en respectent au moins une !celle de savoir jouer de la cornemuse!

LeParachutiste
QUARTIER MAÎTRES : 1e classe
QUARTIER MAÎTRES : 1e classe

Nombre de messages : 44
Réputation : 0
Points : 0
Date d'inscription : 13/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par SkullToy le Dim 29 Oct - 17:11

g merai bien etr euh aussi ! G un action man seal navy !

SkullToy
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par Lothan le Dim 29 Oct - 17:12

arrête euh, je j'aime bien leurs guns mais ce que j'aime c justement c des forces spéciales les meilleurs du monde avec les commandos marine Smile

Lothan
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par benoit le Lun 30 Oct - 12:33

Les heritiers des SAS qont en verité les RCP, mais le 1er RPIMa utilise les techniques des SAS, et la citadelle de Bayonne (Georges Berger) et la ou Berger (le premier Bloody frogs) est allé en 40 apres la debacle Francaise, et il y est retourné apres guerre pour experimenté les techniques SAS, mais les premiers French SAS furent les RCP !

benoit
QUARTIER MAÎTRES : 2e classe
QUARTIER MAÎTRES : 2e classe

Nombre de messages : 31
Réputation : 0
Points : 0
Date d'inscription : 30/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par benoit le Lun 30 Oct - 12:35

Au fait ca fais mieux de dire Navy Seal non ?
Et depuis quand la cornemuse est une tradition anglaise ?
Les Commandos de Kiffer c'est pas plutot l'ecosse ?

benoit
QUARTIER MAÎTRES : 2e classe
QUARTIER MAÎTRES : 2e classe

Nombre de messages : 31
Réputation : 0
Points : 0
Date d'inscription : 30/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par toto(admin) le Lun 30 Oct - 12:42

benoit a écrit:Les heritiers des SAS qont en verité les RCP, mais le 1er RPIMa utilise les techniques des SAS, et la citadelle de Bayonne (Georges Berger) et la ou Berger (le premier Bloody frogs) est allé en 40 apres la debacle Francaise, et il y est retourné apres guerre pour experimenté les techniques SAS, mais les premiers French SAS furent les RCP !

En novembre 1943 sont créés, les 3e et 4e Bataillons d'Infanterie de l'Air (BIA). Regroupés en Ecosse en janvier 1944, ils vont désormais s'entraîner en prévision de la Libération du sol national. Intégrés à la nouvelle brigade Special Air Service (SAS), composée des 1er et 2e SAS britanniques et de la Compagnie de parachutistes belges indépendante, ils seront, sans encore le savoir, les premiers soldats alliés à toucher le sol de France.

Le 11 mai 1944, le Lord maire d'Edimbourg remet au 4e BIA le drapeau commun des SAS avec l'appellation Forces Aériennes et sur lequel sont inscrites les batailles suivantes : Crète 1942, Libye 1942, Tunisie 1943.





Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, les premiers parachutistes du 4e BIA sautent sur la Bretagne avec pour objectif d'empêcher les forces allemandes de remonter vers la Normandie, lieu de l'opération Overlord. Quatre sticks organisent les bases de Dingson et Samwest. Le premier tué de la Libération sera le caporal Bouétard. Dix huit autres sticks (les cooney-parties) sèment la confusion dans le dispositif ennemi, frappent sans discontinuer convois et infrastructures. Entre le 9 et le 17 juin, le reste du bataillon est parachuté dont son chef le commandant Bourgoin, ancien de Tunisie où il a laissé un bras. Tendresse britannique : son triple parachute est tricolore. Le 4e BIA perdra un quart de son effectif en Bretagne. Des anciens de Libye, comme l'adjudant basque Itthuria, ne verront que l'aube de la Liberté. Les terribles combats du maquis de St Marcel verront combattre au coude à coude maquisards et SAS.

Pour sa part le 3e SAS, sous les ordres du commandant Château-Jobert dit Conan, agit début juillet en Vendée, en Maine et Loire et en Charente. Ils tiennent le front nord de la poche de la Rochelle, multipliant les attaques et les sabotages. Ce seront entre autres les opérations Dickens et Moses. En août, ce sera l'opération Derry dans le Nord Finistère.






Dans un élan irrésistible, en avant des forces alliées, les SAS vont s'infiltrer, par jeeps ou par parachutage dans toute la France. On les retrouve sur la Loire, dans le Centre, en Bourgogne, dans la vallée du Rhône. Partout ce ne sont que combats de rencontre, destructions de ponts, de routes, harcèlements d'une folle audace comme ce 4 septembre 1944 à Sennecey le Grand en Saône et Loire où le capitaine Combaud de Roquebrune à la tête de quatre jeeps attaque un convoi dans le village. Il y tue trois cents Allemands mais est mortellement atteint ainsi que ses hommes au cours du second passage dans le village.

Le 1er août 1944, les 4e et 3e SAS se sont transformés en 2e et 3e Régiment de Chasseurs Parachutistes. Le 11 novembre, sous l'Arc de Triomphe, le 2e RCP est cité à l'ordre de la Nation et reçoit la croix de la Libération. Son drapeau reçoit les inscriptions Bretagne 1944 et France 1944.
En octobre, les deux régiments sont regroupés à Epernay et Esternay. Tous les parachutistes portent désormais le béret amarante des aéroportés britanniques, offert pour leur bravoure au combat.
Du 30 décembre 1944 au 11 janvier 1945, le 2e RCP participe à la contre offensive américaine dans les Ardennes belges. Il libère le village de St Hubert en Belgique et reçoit l'inscription sur son drapeau : Ardennes Belges 1945.


Hollande, le dernier combat

En février 1945, les deux régiments sont regroupés à Owell-Park en Angleterre. Ils pansent leurs plaies et instruisent les jeunes résistants incorporés. Dans la nuit du 7 avril, ils sont parachutés en Hollande avec pour mission de désorganiser le dispositif allemand avant l'attaque du 2e corps d'armée canadien. Cinquante deux sticks sont largués sur 19 zones de saut. C'est l'opération Ahmerst. Deux sticks, à trente kilomètres l'un de l'autre, encerclés, ont refusé de se rendre. Leurs pertes sont lourdes : sept brulés vifs et quatorze blessés. Une nouvelle inscription ornera la soie du drapeau : Hollande 1945.

l


Le 8 mai 1945, l'Allemagne capitule. Comme à chaque fin de conflit il convient de dissoudre des unités et de rendre à la vie civile les engagés « pour la durée de la guerre ».

Les unités parachutistes passent définitivement sous le contrôle de l'armée de terre. Le 3e Régiment de Chasseurs Parachutistes (3e RCP) est dissous et le lieutenant-colonel de Bollardière prend le commandement du 2e RCP qui se regroupe à Tarbes. Le drapeau reçoit le 27 septembre la fourragère aux couleurs de la Légion d'honneur et est décoré de la Bronze Star Medal US ainsi que de la croix de guerre belge. Quelques années plus tard, en 1950, la Bronzen Leew Hollandaise viendra s'y rajouter.

Entre février et avril 1946, deux bataillons SAS sont créés et constitués à 70% d'anciens des 2e et 3e RCP ainsi que d'anciens du 1er RCP. Ils sont immédiatement embarqués pour l'Indochine où ils formeront, en juillet 1946, la Demi-Brigade de Parachutistes SAS. Cette unité prendra pour emblème le drapeau officiel créé en juin 46 par le Service Historique de l'Armée de Terre (SHAT) pour le 2e RCP. Entre le mois de février 1946 et celui de juillet 1948, deux citations sur la croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieures viendront récompenser les parachutistes SAS.






La guerre d'Indochine s'intensifiant et le système des relèves d'unités devant se rôder, le commandement décide dès l'hiver 1947, la création d'un groupement aéroporté colonial au sein de la grande unité qu'est la 25e Division Aéroportée (25eDAP). Après de multiples controverses, l'Etat-Major des Armées (EMA) tranche le 13 août 1948 prévoyant la création pour le 1er octobre à Vannes, en Bretagne de la Demi-Brigade Coloniale de Commandos Parachutistes. Le colonel Massu en prend le commandement.L'insigne de manche sera la « Chimère » bleu azur sur fond amarante.

A partir de cette date, la relève des bataillons d'Indochine est assurée. Ce ne sont pas moins de 13 bataillons, formés à Meucon, à Quimper, et à Saint Brieuc qui iront combattre en terre indochinoise. Sur les plis de leurs fanions, des dizaines de citations à l'ordre de l'armée témoignent de leur bravoure. Dans des combats sans merci contre un ennemi fanatisé, les parachutistes coloniaux écrivent avec leur sang les plus belles pages de l'arme parachutiste. Les noms de Mao Khé, Tu Lé, Bien Hoa, Lang Son, That Khé, Na San, Dien Bien Phu . sont synonymes de sacrifices. Anéantis, recréés, de nouveau détruits, leur histoire est connue de tous. Ils ont pour nom le 1er , le 2, le 3, le 5, le 6, le 7, le 8 sans oublier les "Bawouan" (BPVN : Bataillons de Parachutistes VietNamiens) qui tombèrent en chantant la Marseillaise.
Une pensée particulière va au 1er Bataillon de Parachutistes Coloniaux, dernier bataillon parachuté dans la « cuvette » de Dien Bien Phu dans la nuit du 2 au 3 mai 1954. Sans oublier aussi le sergent-chef Prigent dit le Mousse du « 6 ». Parachuté en Bretagne en 1944, il avait miraculeusement survécu au peloton d'exécution allemand. Il est mort comme combien d'autres.
En 1950, le général de Linares remet la fourragère aux couleurs de la croix de guerre des Théâtres d'Opérations Extérieurs (TOE) sur le drapeau de la demi-brigade.






Les accords de Genève en milieu de 1954 mettent fin au conflit indochinois. Les troupes françaises rejoignent la métropole.
La demi-brigade quitte Vannes pour Bayonne et Mont de Marsan fin 1953 début 1954.
En février 1955 elle devient Brigade de Parachutistes Coloniaux. Elle reçoit sur son drapeau l'inscription : « Indochine 1946-1954 ». Le 14 juillet de la même année, le président Coty le décore de la croix de la Légion d'honneur.
La brigade assure alors la formation et la relève des personnels des régiments de parachutistes coloniaux qui combattent en Algérie où ils stationnent.

En février 1958, elle devient Brigade Ecole de Parachutistes coloniaux et se voit attribuer un nouveau drapeau avec cette inscription.
En 1960, elle devient Brigade de Parachutistes d'Infanterie de Marine. Les régiments retrouvent également leurs appellations de troupes de marine, celles créées par le cardinal Richelieu et qui en plusieurs siècles d'histoire ont servi à travers les océans sur les cinq continents.
Entité administrative, la BPIM, poussée par le vent de l'histoire connaît une redéfinition de ses missions. En 1962, elle sera finalement dissoute.


Avant que la brigade ne disparaisse, le 1er Régiment de parachutistes d'infanterie de Marine (1er RPIMa) est créé à Bayonne le 1er novembre 1960. Son premier chef, le colonel Moulié est également le dernier SAS en activité à le commander. En octobre 1962, il reprend le drapeau de la Demi Brigade Coloniale de Commandos Parachutistes (DBCCP) avec les souvenirs des SAS et ceux des parachutistes coloniaux.
Bayonne, sa garnison, deviendra le passage obligatoire pour tout engagé parachutiste. Sur les traces des anciens, les jeunes parachutistes verseront leur sueur dans les montagnes basques. L'entrée de la Citadelle par la porte Royale, en petite foulée, est déjà un souvenir impérissable des bérets rouges à ancre d'or. Les douves se prêtent bien aux diverses pistes du risque, aux parcours de tirs et à la mise en oeuvre d'explosifs.
Ainsi va le 1er RPIMa dans son rôle d'instruction jusque dans les années 1975. Mais l'armée change. La professionnalisation touche les régiments. Des stages nationaux sont créés pour les cadres et militaires du rang. Les unités assurent elles-mêmes les préparations.


Alors débute pour le régiment une profonde mutation qui le mènera peu à peu à s'orienter vers le renseignement et l'action. La création du Groupement Opérationnel dans les années 1974-1980 ouvre la voie à de nouvelles techniques. Les anciennes sont réactualisées avec des moyens et des procédures nouvelles. Ce nouveau groupement devient discret sans être secret. Il garde une profonde expérience coloniale en s'investissant dans de nombreuses missions d'assistance à des pays frères africains. Il intervient en tête de dispositif dans diverses opérations sous forme de commandos, particulièrement entraînés et autonomes.

ca prouve que le 1er rpima est heritier des sas car c'est le 2 rcp qui va devenir le 1er rpima
avatar
toto(admin)
OFFICIERS MARINIERS : Second maître
OFFICIERS MARINIERS : Second maître

Nombre de messages : 123
Localisation : sud ouest
Réputation : 0
Points : 0
Date d'inscription : 18/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par toto(admin) le Lun 30 Oct - 12:43

benoit a écrit:Au fait ca fais mieux de dire Navy Seal non ?
en effet tu a raison de dire les navy seal
avatar
toto(admin)
OFFICIERS MARINIERS : Second maître
OFFICIERS MARINIERS : Second maître

Nombre de messages : 123
Localisation : sud ouest
Réputation : 0
Points : 0
Date d'inscription : 18/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par benoit le Lun 30 Oct - 12:46

Donc le terme RCP est l'heritier direct !
Enfin bref c'est des broutilles !

benoit
QUARTIER MAÎTRES : 2e classe
QUARTIER MAÎTRES : 2e classe

Nombre de messages : 31
Réputation : 0
Points : 0
Date d'inscription : 30/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par toto(admin) le Lun 30 Oct - 12:49

si ont peut dire mais le seul 1er rcp n'est pas heritier il ya que le 1rpima
avatar
toto(admin)
OFFICIERS MARINIERS : Second maître
OFFICIERS MARINIERS : Second maître

Nombre de messages : 123
Localisation : sud ouest
Réputation : 0
Points : 0
Date d'inscription : 18/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par benoit le Lun 30 Oct - 12:51

Et le 2e RPIMa !

benoit
QUARTIER MAÎTRES : 2e classe
QUARTIER MAÎTRES : 2e classe

Nombre de messages : 31
Réputation : 0
Points : 0
Date d'inscription : 30/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par Le dur le Mar 13 Fév - 1:11

RCP, BPIMa, RPIMa...ce qui compte c'est le transfert des traditions, de l'esprit et des techniques. Que le 1er change demain d'appellation, il restera le même, le synonyme de l'excellence.

Le dur
QUARTIER MAÎTRES : 1e classe
QUARTIER MAÎTRES : 1e classe

Nombre de messages : 57
Réputation : 0
Points : 0
Date d'inscription : 12/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par le rital le Ven 16 Mar - 17:26

Pour le début t'as tout juste,mais pour la fin la modestie ne t'étouffe pas;tu crois pas que tous sont égaux ni plus ni moins excellents que les autres qu'ils soient derrière ou devant on a tous besoin les uns des autres il me semble.................
avatar
le rital
Commandos Marine .
Commandos Marine .

Nombre de messages : 159
Réputation : 0
Points : 1
Date d'inscription : 15/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par Le dur le Ven 16 Mar - 18:05

Je fesais surtout allusion à la devise SAS du régiment. Je ne suis pas le premier à savoir que des unités qualifiées de prime abrod de cul de plombs se sont révlées très performantes...dans leur domaine. Voire au point de voler la vedette à d'autres régiments dit "plu pointus" (le 35ème RI par rapport au REP en RCI)

Le dur
QUARTIER MAÎTRES : 1e classe
QUARTIER MAÎTRES : 1e classe

Nombre de messages : 57
Réputation : 0
Points : 0
Date d'inscription : 12/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par le rital le Ven 16 Mar - 20:27

Là tes écrits reflètent ta pensée,vu ton emportement à dire : <<voler la vedette >> et de plus tes fautes de frappe je fesais=faisais,t'as trouvé ce français où;plu pointus au lieu de plus,culs de plomb est une qualité et non cul de plombs;pour ce jour et pour l'orthographe je reviendrai car si tu comptes monter dans la hiérarchie ne sois pas ridicule aux yeux de tes hommes,ils t'en seront reconnaissants..................
on voit la paille dans l'oeil du voisin et non la poutre dans le sien;à bon entendeur salut ! L'inconnu X ou Y ? That is the question ?
avatar
le rital
Commandos Marine .
Commandos Marine .

Nombre de messages : 159
Réputation : 0
Points : 1
Date d'inscription : 15/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par Le dur le Sam 17 Mar - 0:41

Si pour vous une faute de frappe isolée au milieu de 50 caractères décrédibilise totalement mes interventions libre à vous. Il s'agit pas de guéguerre, il s'agit de réalités. Et je trouve très bien que des unités mésestimées comme les RI, RIMa... comparés aux supers-paras, à la légion, et aux FS puisse se faire remarquer de leur professionalisme. Il est fini le temps où une cie d'un régiment TAP suffisait à remettre l'ordre dans un coin africain. Place aux autres...


Dernière édition par le Sam 17 Mar - 6:59, édité 1 fois

Le dur
QUARTIER MAÎTRES : 1e classe
QUARTIER MAÎTRES : 1e classe

Nombre de messages : 57
Réputation : 0
Points : 0
Date d'inscription : 12/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par Le dur le Sam 17 Mar - 4:36

LeParachutiste a écrit:Oui c'est vrai que cette unité est disons celebre mais elle n'a pas le passé des commandos marine ni leur tradition que je le rapelle remonte à l'ecosse puisque c'est la-bas qu'ils etaient formés par les anglais pendant l'occupation allemande.Les anglais qui ont créé les S.A.S avec sir stirling!

Pas de tradi écossaise et britannique à Bayonne ! Voyons...


Le dur
QUARTIER MAÎTRES : 1e classe
QUARTIER MAÎTRES : 1e classe

Nombre de messages : 57
Réputation : 0
Points : 0
Date d'inscription : 12/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par LE GALLION le Dim 18 Mar - 14:28

Et sinon le sujet du Topic c'était quoi déjà !!! ????
avatar
LE GALLION
QUARTIER MAÎTRES : 1e classe
QUARTIER MAÎTRES : 1e classe

Nombre de messages : 42
Réputation : 0
Points : 0
Date d'inscription : 14/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par R.A.S le Dim 18 Mar - 16:52

avatar
R.A.S
OFFICIERS MARINIERS : Second maître
OFFICIERS MARINIERS : Second maître

Nombre de messages : 112
Age : 28
Localisation : SUDOUEST-AQUITAINE
Réputation : 0
Points : 0
Date d'inscription : 10/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par Veridian le Dim 18 Mar - 23:30

sacré matos qu ils ont...

ca sert à quoi le truc long avec des boutons partout ?

Bac + 6 pour manoeuvrer ca...

mais ou sont donc mes jumelles ...?

LeGallion pourra sans doute plus nous en parler des Seal's actuels. Smile

Veridian
Commandos Marine .
Commandos Marine .

Nombre de messages : 111
Age : 48
Réputation : 0
Points : 0
Date d'inscription : 28/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par LE GALLION le Sam 24 Mar - 19:26

disons que je n'ai pas été sous le charme de leur professionnalisme, en tous cas pour les groupes SDV. Ce qui ne remet pas tout en cause. Ils ont toujours besoin de leurs logistiques, c'est leur problème majeur...tous les ricains d'ailleurs.
avatar
LE GALLION
QUARTIER MAÎTRES : 1e classe
QUARTIER MAÎTRES : 1e classe

Nombre de messages : 42
Réputation : 0
Points : 0
Date d'inscription : 14/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les seals navy :

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum